ASSOCIATION NATIONALE DES ÉLUS DE LA MONTAGNE
7, rue de Bourgogne - 75007 PARIS
Tél. 01 45 22 15 13 - Twitter @AnemMontagne - contact@anem.org
EDITO

ANNIE GENEVARD, présidente de l’ANEM, députée du Doubs

"Pour QUE L’HUMAIN SOIT AU COEUR DE LA MONTAGNE"

En se donnant pour thème « L’homme au coeur de la montagne », notre Congrès s’inscrit non seulement dans son temps mais il lance aussi un vibrant appel pour que les actes s’accordent aux engagements.
En effet, avec l’adoption de l’Acte II de la loi montagne voici bientôt trois ans, n’avions-nous pas l’assurance d’une relance de la politique de la montagne claire et déterminée? Le président de la République lui-même n’annonçait-il pas il y a juste un an, en s’adressant aux éleveurs de montagne, son intention de replacer l’homme au centre du territoire dans une logique de différenciation? Malgré cela, il semblerait que de nombreux dossiers impliquant la montagne aient du mal à aboutir. J’en veux pour preuve les difficultés à faire inscrire dans la loi d’orientation des mobilités des dispositions spécifiques à la montagne, la rigidité de l’artificialisation zéro en matière d’urbanisme ou l’insuffisance flagrante des réponses apportées cet été aux ravages toujours croissants des grands prédateurs.
Loin de moi l’idée d’un procès d’intention. Ce constat s’explique très probablement par une insuffisante connaissance de la réalité montagnarde, faute de la pratiquer au quotidien et dans la proximité. Continuons donc, inlassablement, à oeuvrer à la diffusion de la culture montagne en vue d’une meilleure compréhension de nos réalités et, par conséquent, d’un consensus fort sur les réponses appropriées à leur fournir. C’est une question justice territoriale!



SOMMAIRE
La ruralité est différente en montagne
Edito
Actualité
Entretien
Pierre-Joseph Givre : « Travailler en bonne collaboration avec les élus de la montagne est fondamental »
L’actualité des massifs
L’actualité des massifs
Dossier
Financement des collectivités : 100 ans de réformes
- Repères
- La réforme de la fiscalité locale a été au coeur du projet de loi de finances pour 2020
- Joël Giraud : « Les collectivités de montagne vont être gagnantes »
- Raymonde Carletti : « Il existe une réelle disparité d’imposition »
- Bernard Delcros : « Il faut absolument que cette nouvelle recette soit à la fois pérenne et dynamique »
Urbanisme
Environnement
Vie de l’ANEM
FLUX RSS
Partager :
Crédits et mentions légales