ASSOCIATION NATIONALE DES ÉLUS DE LA MONTAGNE
7, rue de Bourgogne - 75007 PARIS
Tél. 01 45 22 15 13 - Twitter @AnemMontagne - contact@anem.org

Instances

L'ANEM a une gouvernance originale, illustrée par son fonctionnement. Elle assure la représentation et fait participer à ses instances dirigeantes les élus de tous les niveaux de collectivité. Pour assurer la cohésion de l’action en faveur de la montagne, les instances exécutives (présidence, secrétariat général, bureau, comité directeur) font l’objet d’une alternance politique et de massif tous les deux ans.

• La présidence, le secrétariat général et la vice-présidence

L'exécutif de l’Association comprend le/la président(e), le/la secrétaire général(e) et le/la vice-présidente, tous trois obligatoirement parlementaires. Leur mandat est de deux ans, le/la secrétaire général(e).

Depuis l’assemblée générale du 19 octobre 2018, Annie GENEVARD, députée du Doubs, est présidente de l’ANEM et Jeanine DUBIÉ, députée des Hautes-Pyrénées, secrétaire générale. Frédérique LARDET, députée de la Haute-Savoie, a intégré l'exécutif en tant que vice-présidente, le 19 février 2019.


Au terme de leur mandat de deux ans, les anciens présidents deviennent membres de droit du bureau et du comité directeur.

• Le comité directeur 

Les membres du comité directeur représentent les six massifs de montagne métropolitaine (Alpes, Corse, Jura, Massif central, Pyrénées, Vosges), répartis en trois collèges au sein du comité directeur (communes et intercommunalités, conseillers généraux et régionaux, parlementaires), issus de toutes les sensibilités politiques.

Chaque trimestre, les membres du comité directeur considèrent l’actualité et les débats, notamment parlementaires, et arrêtent des positions pour agir.

• Le bureau

Entre les réunions du comité directeur, le/la président(e) et le/la secrétaire général(e) réunissent le bureau afin d’élaborer une stratégie sur les textes en discussion au Parlement.

• L’assemblée générale

Chaque année, l’ANEM organise un congrès dans un massif différent au cours duquel elle réunit une assemblée générale à laquelle sont conviés tous les adhérents.
 

> Documents à consulter

LANEM accueille Frdrique LARDET, dpute de la Haute-Savoie, en tant que vice-prsidente, au sein de son excutif

Annie GENEVARD, députée du Doubs, présidente, et Jeanine DUBIÉ, députée des Hautes-Pyrénées, secrétaire générale, ainsi que le Comité directeur de l’Association nationale des élus de la montagne saluent et se réjouissent de la désignation de Frédérique LARDET, députée de la Haute-Savoie, par ses pairs de la majorité présidentielle pour devenir la vice-présidente de l’ANEM.

Afin de tenir compte des nouveaux équilibres politiques apparus en 2017, l’assemblée générale de l’Association nationale des élus de la montagne, dans une volonté d’ouverture et de juste représentation, a intégré, le 19 octobre 2018, 26 parlementaires (25 députés et une sénatrice) de la majorité au sein du Comité directeur et réservé le poste de vice-présidente à un parlementaire de celle-ci.

Avec la désignation de Frédérique LARDET, succède au binôme traditionnel droite/gauche qui a rythmé la gouvernance  de l’ANEM depuis 1984, une formation exécutive tripartite présidente, secrétaire générale et vice-présidente, comprenant trois femmes parlementaires/députées issues de la majorité et des oppositions.

Lire le communiqué au format PDF >>>

> Documents à consulter
Communiqu de presse

Comit directeur du 7 fvrier 2019 : LANEM raffirme la spcificit montagne dans le Grand dbat national et les projets lgislatifs sur lAgence des territoires et lorientation des mobilits

Le Comité directeur de l’ANEM s’est réuni jeudi 7 février à l’Assemblée nationale, sous la présidence d’Annie GENEVARD, députée du Doubs, et de Jeanine DUBIÉ, députée des Hautes-Pyrénées, respectivement présidente et secrétaire générale de l’ANEM, pour évoquer le Grand débat national, la création d’une agence nationale de la cohésion des territoires et le projet de loi d’orientation des mobilités.

Le Comité a tout d’abord confirmé la tenue du 35e congrès de l’ANEM, dans les Pyrénées Atlantiques, sur les communes de Saint-Jean-Pied-de-Port et d’Ispoure les 17 et 18 octobre 2019, puis planifié une vingtaine de réunions départementales en 2019. Ensuite, il a évoqué :

  • La spécificité de la montagne qu’il veut réaffirmer lors du Grand débat national et notamment au moment de la synthèse à travers le rappel d’un certain nombre de principes fondamentaux en matière :
    • De fiscalité, de dotations et plus largement d’équité territoriale : la péréquation verticale principal vecteur de la solidarité nationale doit être relancée ainsi que la solidarité de l’aval vers l’amont.
    • De démocratie locale : la commune, cellule de base de la République, et le département, garant de la cohérence territoriale ainsi que de la cohésion sociale, demeurent des échelons essentiels pour préserver la proximité entre élus et population.
    • De présence de l’Etat au niveau local pour garantir la solidarité, l’aménagement du territoire et le droit à la différence, reconnu par la loi depuis 1985.
  • Le texte créant l’Agence nationale de la cohésion des territoires, en cours d’examen, que l’Association, après avoir obtenu droit de cité pour la montagne, souhaite améliorer avec la désignation d’un représentant de ses territoires dans le conseil d’administration de l’Agence et l’implication de l’ANRU dans la réhabilitation de l’immobilier de loisir.
  • Le projet de loi d’orientation des mobilités, dont l’économie générale amènera les élus de la montagne à rappeler, lors du débat qui débutera à l’Assemblé nationale le 19 mars, qu’en montagne l’objectif essentiel c’est :
    • L’amélioration de la mobilité quotidienne à l’intérieur des massifs (trafic routier et liaisons transfrontalières).
    • La sauvegarde des petites lignes ferroviaires et des gares TGV de montagne.
    • La facilitation du franchissement des cols et l’amélioration de l’offre de transport pour accéder aux stations de ski.

Lire le communiqué au format PDF >>>

> Documents à consulter
Communiqu de presse

13 dcembre 2018 - Le nouveau Comit directeur de lANEM a arrt son agenda 2019 et voqu les dossiers lgislatifs en discussion

A peine deux mois après son renouvellement lors du 34e Congrès de Morteau, le Comité directeur de l’ANEM s’est réuni jeudi 13 décembre, sous la présidence d’Annie GENEVARD, députée du Doubs, et de Jeanine DUBIÉ, députée des Hautes-Pyrénées, respectivement présidente et secrétaire générale de l’ANEM, à l’Assemblée nationale pour évoquer les points relatifs à l’organisation de l’Association, en 2019, avant d’aborder les dossiers d’actualité et les dossiers prioritaires des deux prochaines années.


Après avoir fait le bilan du congrès de Morteau, confirmé les dates et lieu du 35e congrès dans les Pyrénées Atlantiques, les 17 et 18 octobre 2019, établi l’agenda de ses travaux en 2019, il a reconduit Jean PICCHIONI, dans ses fonctions de trésorier. Un groupe de travail sur l’organisation territoriale de l’Association a été installé.

Le tour d’horizon sur l’actualité législative a d’abord porté sur la loi de finances pour 2019, sur laquelle les parlementaires de la montagne ont été très présents pour diminuer l’impact des hausses du prix du carburant, ainsi que sur le projet d’Agence nationale de la cohésion des territoires à propos de laquelle les élus demandent un droit de cité et des garanties pour la spécificité montagne, tout comme dans le projet de loi d’orientation des mobilités.

Les problématiques relatives au transfert de la compétence Eau aux intercommunalités, aux territoires d’industrie et contrats de réciprocité étaient aussi à l’ordre du jour. 

Lire le communiqué au format PDF >>>

> Documents à consulter
Communiqu de presse
FLUX RSS
Partager :
Crdits et mentions lgales