Le mensuel Pour La Montagne – 2022

Le magazine Pour La Montagne (PLM) est l’un des principaux outils de communication de l’ANEM. Mensuel de référence de la montagne, il est imprimé à plus de 6000 exemplaires et couvre l’ensemble des sujets d’actualité : finances, environnement, agriculture, tourisme, etc.

Retrouvez des dossiers de fond, des portraits de figures emblématiques de la montagne, des interviews…

n°333 – LE TRAIN DE NUIT LA RECONQUETE

Édito:

Pascale BOYER, secrétaire générale de l’ANEM, député de la Haute-Alpes

« LA MONTAGNE AU COEUR DES ENJEUX EN 2022 »

“En ce début d’année, je vous présente en mon nom et celui de notre présidente, Jeanine Dubié, de notre vice-président, Jean-Pierre Vigier, ainsi que de toute l’équipe de l’ANEM, mes voeux les plus sincères et les plus chaleureux pour l’année 2022. Que cette nouvelle année, particulièrement attendue en raison de ses échéances majeures, voie la réussite de vos projets au service des habitants de nos territoires.

Alors que la présidence française de l’Union européenne s’ouvre, je fais le souhait que le Pacte vert et le Plan de relance soient au coeur des discussions afin que leur déclinaison locale et leur financement soient adaptés aux spécificités des territoires de montagne.

Je fais aussi le voeu, à l’approche d’échéances électorales fondamentales pour notre pays, d’un débat national serein et de qualité qui place au premier plan les questions environnementales, économiques, énergétiques, agricoles ou d’aménagement du territoire. Les élus de la montagne ont une fois de plus su démontrer, lors de notre dernier Congrès, qu’un travail de fond, au-delà des sensibilités politiques, est possible. Nous avons, élus locaux et parlementaires, construit ensemble des propositions ambitieuses pour la montagne. Elles seront prochainement adressées aux candidats à l’élection présidentielle.

Tout au long de 2022, l’ANEM sera mobilisée auprès de ses adhérents afin de faire entendre leur voix et défendre la montagne. Nous serons particulièrement attentifs, en ce début d’année, à la prise en compte de nos spécificités dans la mise en oeuvre de l’objectif Zéro artificialisation nette.

Enfin, j’adresse un message de solidarité à nos collègues qui ont connu des aléas climatiques durant cette année qui vient de s’écouler et je pense particulièrement aux élus des Pyrénées-Atlantiques qui ont subi des inondations et coulées de boue en décembre dernier.”