L’ANEM supportrice du Marathon du Mont-Blanc

Le 1er juillet 1979, le Club alpin français (CAF) de Chamonix organisait la première édition du Cross du Mont-Blanc, une course qui réunissait déjà pas moins de 450 participants venus relever le défi des 23 kilomètres. Au fil des années, ce rendez-vous n’a cessé de se développer, tant en termes de coureurs toujours plus nombreux à faire le déplacement que dans la variété des épreuves désormais conçues pour être accessibles à différents niveaux de performances. Aujourd’hui, le Marathon du Mont-Blanc c’est plus de 10 000 coureurs répartis entre huit courses de plusieurs niveaux : 90 km, 42 km, 23 km, 10 km, le Kilomètre vertical, le Duo étoilé, la Young Race Marathon et le Mini-Cross.

Outre la dimension sportive inhérente à cet événement, le Marathon du Mont-Blanc est aussi devenu la vitrine d’un territoire à défendre et de valeurs communes à l’ensemble des acteurs qui en font la réputation, à partir d’un modèle soucieux de préserver l’environnement de façon pérenne (suppression des bouteilles en plastique et des contenants à usage unique, nettoyage des sentiers par les équipes après les courses, etc.).

Pour ces nombreuses raisons, l’ANEM a décidé cette année de proposer à ses adhérents de revêtir un dossard afin de participer à l’une des courses qui avaient lieu le week-end dernier, du 27 au 30 juin, en fonction des capacités physiques et du niveau d’entraînement des candidats. Quatre dossards ont ainsi été attribués à Valérie Combes (23 km), Éric Buffières (42 km) ainsi qu’au sénateur de la Haute-Savoie, Cyril Pellevat, en binôme avec Sébastien Rey pour le Duo étoilé (21 km en nocturne).

Dimanche 30 juin, Éric Buffières, correspondant pour l’ANEM sur le Marathon, était au départ du 42 km. Souffle, concentration, entraînement et aussi une forte dose de détermination pour parcourir cette longue distance rendue difficile par la topographie du massif. « Avec une moyenne mensuelle de 180 km par mois, je suis passé à 250 avec le marathon du Mont-Blanc qui a été l’épreuve la plus difficile en raison d’un dénivelé 2500 mètres, qui représenterait 25 km supplémentaires sur du plat. Une difficulté que vient compenser la joie d’avoir obtenu un dossard à cet événement très couru chaque année et aux places limitées ».

De son côté, Valérie Combes, secrétaire de mairie désignée par la commune de Flavin (Aveyron) pour la représenter, préparait sa course depuis plusieurs semaines à raison d’un trail par mois. « Sportive régulière de la team loisirs », comme elle se présente, elle effectuait ici sa première performance d’altitude, avec des enjeux compétitifs nouveaux : le dénivelé, la respiration d’altitude mais aussi des panoramas uniques et la satisfaction d’avoir surmonté certaines appréhensions comme courir le long de certaines parois vertigineuses du massif.

Quant à Cyril Pellevat, aguerri à ce genre d’épreuves via sa participation à de nombreux trails et marathons (Paris, Genève, etc.), il ne cache pas son enthousiasme : « C’est un événement formidable où l’on croise des binômes représentatifs de toutes les diversités (niveaux, âges, nationalités…) et qui se déroule dans un écrin de calme et de sérénité qu’est celui de la montagne. Sans oublier un retour à la lampe frontale qui a permis de contempler des paysages nocturnes à couper le souffle ! »

Entre performances, accessibilité et préservation des espaces, le Marathon du Mont-Blanc a répondu une nouvelle fois à sa promesse de perpétuer une tradition sportive qui devient culturelle et engagée quand elle se met au service de la montagne et d’une valorisation responsable de ses territoires pour lesquels les élus et représentants des collectivités n’hésitent pas à mouiller le maillot, au propre comme au figuré.

Et quoi de mieux qu’une belle course pour soutenir une belle cause : l’ANEM est heureuse de remettre à la suite de ce marathon un chèque de 1000 € à l’association Mountain Riders qui œuvre pour le zéro déchet sauvage en montagne. Le chèque sera remis lors du 40e Congrès de l’ANEM à Superdévoluy en octobre prochain.

Valérie Combes aux couleurs de l’ANEM pour la commune de Flavin.

 

Cyril Pellevat, sénateur de la Haute-Savoie, et son binôme Sébastien Rey pour le Duo étoilé.
Valérie Combes pour le 23 km.

 

Éric Buffières pour le 42 km.

 

Le cadre grandiose du marathon.