Travailleurs saisonniers et crise sanitaire

Dans le cadre de la semaine de contrôle parlementaire, la présidente de l’ANEM a participé, jeudi 4 mars, à un débat sur l’explosion de la pauvreté provoquée par la crise sanitaire et ses conséquences.

Jeanine Dubié a alerté le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur la situation des travailleurs saisonniers du secteur touristique, qui sont aujourd’hui sans activité et sans visibilité pour l’avenir.

Outre la garantie minimum de ressources de 900 euros qui ne répond que partiellement à leurs besoins, la députée des Hautes-Pyrénées a demandé si le gouvernement envisageait de nouvelles mesures afin de soutenir ces travailleurs (chèques alimentaires, dispositif d’année blanche…).

Le ministre n’a répondu que sur les saisonniers ayant un contrat de travail, et toujours pas sur ceux qui n’ont pas été embauchés.

image_pdfTélécharger en .pdf