Participation de la présidente de l’Association à l’ouverture des premières Assises de l’ingénierie de l’ANCT

La présidente de l’ANEM, Jeanine Dubié, a participé le 28 juin dernier à l’ouverture des premières Assises de l’ingénierie de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).

Après une introduction de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jeanine Dubié s’est félicitée de l’exemple de la commune des Orres qui a bénéficié de la prise en charge  de l’ingénierie financière nécessaire pour son projet de station.

Toutefois, la première difficulté pour les territoires de montagne reste, bien souvent, d’être éligible à un programme de l’ANCT. Passées les apparentes connexions qui pourraient exister avec les communes de montagne, certains programmes nationaux comme Action cœur de ville ou Territoire d’industrie sont peu tournés vers nos collectivités (seuls 6% des communes sont concernées par le programme Territoire d’industrie et seulement 28 communes par le programme Action cœur de ville (sur plus de 200)). Il faut organiser une offre d’appui à destination de communes en tenant compte de leurs caractéristiques (faible densité, bassin de vie, altitude, enjeux liés à la saisonnalité ou encore zone économique parfois étalée sur plusieurs dizaines de kilomètres…). Par ailleurs, il est important que la parole de la montagne soit prise en compte et que les programmes d’appui viennent soutenir des projets qui ont été pensés et conçus par les acteurs des territoires et non pas pilotés et contraints par l’État.

Le programme Avenir Montagnes va permettre à l’Agence d’accompagner une soixantaine de territoires de montagne à vocation touristique vers une offre de tourisme diversifiée, mais au-delà des programmes ciblés, les programmes nationaux doivent adapter leurs critères d’éligibilité afin de tenir compte des spécificités des territoires de montagne.

Enfin, l’ANCT doit renforcer les moyens financiers et humains alloués aux commissariats de massif. Depuis près de 40 ans, les commissariats de massifs ont été à l’avant-garde pour l’accompagnement des projets des collectivités de montagne. Les commissaires et leurs équipes sont l’incarnation de ce que souhaitent les élus locaux dans leurs rapports avec les équipes déconcentrées de l’État au service des projets locaux partagés par tous.  Les commissariats, lieux d’échange de référence, mènent des actions et des travaux d’une richesse remarquable. Avenir Montagnes doit donner une dimension supérieure à cette collaboration exemplaire et justifie un renforcement des moyens humains et financiers alloués aux commissariats de massifs qui vont être très sollicités pour atteindre les objectifs assignés. Il faut également se souvenir que le savoir-faire et l’expertise des commissaires de massif ont toujours été mis à disposition des collectivités locales gratuitement. De la même façon, tous les projets suscités par Avenir montagnes doivent s’appuyer sur l’expertise et l’ingénierie mises à disposition gratuitement par la Banque des territoires, Atout France, le Cerema et l’Ademe.

Pour en savoir plus (site de l’ANCT)

L’ANCT vous invite à participer à ses premières Assises de l’ingénierie qui se dérouleront de façon dématérialisée entre le 28 juin et le 9 juillet 2021

 

image_pdfTélécharger en .pdf